Deux demandeurs d’asile déboussolés, une voisine au grand coeur, une propriétaire en colère. Cette série de quatre entretiens donne la parole aux personnages clés du squat de « l’Ambassade », un bâtiment près du centre-ville de Nantes occupé illégalement par une cinquantaine de réfugiés soudanais et tchadiens pendant un an. Sous l’ordre du Préfet, la Police a évacué les lieux le mercredi 14 octobre dernier. Parmi eux, Seid Yakhoub Bechir, un jeune soudanais de 22 ans qui rêve de devenir mécanicien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *